La lutte contre les infections nosocomiales

Qu’est-ce qu’une infection nosocomiale ?

Une infection nosocomiale est une infection qui se contracte au cours d’un séjour dans un établissement de soins. Elle peut être directement associée aux soins (par exemple pose de sonde vésicale) ou être indépendante de tout acte médical. Toutes les infections nosocomiales ne sont pas évitables et n’ont pas la même gravité.

Les infections nosocomiales sont provoquées par des micro-organismes hébergés par le patient, le personnel, le matériel ou l’environnement. Certains micro-organismes, peu pathogènes dans les conditions normales, peuvent le devenir chez les patients fragiles.

Les infections associées aux soins, IAS, constituent une véritable préoccupation pour la sécurité des patients et des résidents pour les personnels soignants et d’hébergement de l’établissement.

La prévention de ces IAS s’intègre dans une démarche de qualité ayant fait la preuve de son efficacité : identification du risque, information et formation des acteurs concernés, application de mesures validées et évaluation de leur mise en œuvre.

Un programme établi et validé par les instances de l’établissement précise les modalités de dépistage, de surveillance et de signalement des infections nosocomiales, ainsi que la gestion pratique d’une crise épidémique.

Dans un souci de transparence en direction des usagers, l’établissement publie chaque année ses indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales et les infections associées aux soins. Le tableau de bord mentionnant les différents indicateurs est affiché dans le hall de l’établissement. Les indicateurs mesurent l’organisation, les moyens et les actions de lutte mis en œuvre contre les infections (indicateur ICALIN), la quantité de gel hydro-alcoolique utilisée par les soignants pour l’hygiène des mains (indicateur ICSHA), les modalités de la prescription, la dispensation et la quantité d’antibiotiques consommée (indicateur consommation des antibiotiques), et enfin la présence de staphylocoques dorés résistants (indicateur taux de Staphyloccoccus auréus résistants à la méticilline).

Ces indicateurs sont complétés par un score agrégé élaboré à partir des 4 indicateurs cités plus haut.

Le centre hospitalier CORSIN participe chaque année depuis 2009 à la journée mondiale sur l’hygiène des mains.

Résultats 2013 Hôpital CORSIN